Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par alternativesenmedecinegenerale

L'ACCORD CONVENTIONNEL INTERPROFESSIONNEL EN QUELQUES CHIFFRES  !              

Au 30 mai 2018, 598 structures avaient signé un contrat ACI 

  • 107 nouvelles adhésions en 2017
  •  62 nouvelles adhésions en 2018 (données arrêtées au 30 mai 2018)
  • Parmi les 1400 structures ouvertes ou en cours d’ouverture dénombrées par la DGOS, environ 43 % ont donc choisi d’adhérer au contrat ACI
Bilan des rémunérations ACI 2017
  • Au titre de l’année 2017, 538 structures ont bénéficié d’une rémunération, soit une hausse de plus de 24% par rapport à l’exercice 2016
  • Au total, pour ces structures, l’Assurance Maladie a versé 35,6M€, contre 18,1M€ en 2016 dans le cadre du règlement arbitral, soit une augmentation de 96,7%.
  • En moyenne, les MSP ont perçu 66 120€, contre 41 660€ en 2016 soit une augmentation de 58,7%.
  • La rémunération médiane 2017 s’élève à 60 300€, contre 38 200€ en 2016
En moyenne, une MSP rémunérée dans le cadre de l’ACI est composée des professionnels de santé associés suivants
  • 4,9 médecins généralistes
  • 0,4 médecin (autre spécialité)
  • 1,1 pharmacien
  • 0,1 chirurgien-dentiste
  • 0,5 sage-femme
  • 9,6 professions paramédicales
  • 0,6 autres professions
Profil des MSP rémunérées
  • 50% des MSP comprennent plus de 15 PS.
  • Les 10% des MSP les plus importantes en termes de nombre de PS comptent plus de 32 PS.
  • Plus de la moitié des professionnels présents dans les MSP sont : des médecins généralistes et des infirmiers . Si l’on ajoute : - les masseurs - kinésithérapeutes - les pharmaciens - les pédicures podologues on atteint près de ¾ des PS constituant les MSP

 

 

les ACI sont financement d'une équipe de soins primaires pour une prise en charge coordonnée des patients, qui améliore la prise en charge des patients : une révolution dans les soins primaires : où pas à pas nous sommes de plus en plus nombreux

ACI
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article